CONTACTEZ-NOUS Suivez-nous 

You are here

2020

RÉACTION DE LA FEBEA AU HORS-SÉRIE COSMÉTIQUES 60 MILLIONS DE CONSOMMATEURS

Retour


La FEBEA regrette la méthodologie une nouvelle fois approximative et anxiogène déployée par 60 Millions de consommateurs dans son dernier Hors-Série consacré aux cosmétiques.
La Fédération des Entreprises de la Beauté (FEBEA), qui représente les entreprises cosmétiques, souhaite réagir au Hors-Série consacré aux produits cosmétiques publié par 60 Millions de consommateurs qui prétend pouvoir lister les plus « sûrs » d’entre eux.
Pour le président de la FEBEA Patrick O’Quin : « Il est parfaitement légitime que les associations de consommateurs souhaitent décrypter et/ou tester les produits de grande consommation, comme les produits cosmétiques. En revanche, une fois de plus, l’objectif ici n’est pas tant d’informer que d’inquiéter le consommateur avec des notations peu lisibles et très anxiogènes. Par ailleurs, à aucun moment l’efficacité d’un produit n’est prise en compte. Cela ne me parait pas être la bonne méthode. »

LA FEBEA LANCE CLAIRE, UNE APPLICATION INNOVANTE POUR DÉCRYPTER LES INGRÉDIENTS DES PRODUITS COSMÉTIQUES

Retour


Pour fournir des réponses claires, précises et vérifiées aux questions des consommateurs sur les ingrédients cosmétiques, la Fédération des entreprises de la Beauté (FEBEA) lance l’application mobile CLAIRE. Développée avec la Société Française de Cosmétologie (SFC), CLAIRE propose des informations sur plus de 25 000 ingrédients présents dans les produits cosmétiques. Destinée en priorité aux professionnels du secteur (comme les conseillères de ventes), elle est également proposée aux consommateurs, pour leur permettre d’effectuer un choix libre et éclairé.

LA FFPS, LA CNEP/UPB ET LA FEBEA S’ENGAGENT SUR DES PROTOCOLES SANITAIRES EXEMPLAIRES POUR OBTENIR LA RÉOUVERTURE DE LEURS POINTS DE VENTE ET D’ACCUEIL DÈS JEUDI 12 NOVEMBRE

Retour


Suite aux déclarations du ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, Bruno Le Maire, souhaitant une réouverture prochaine des commerces réalisant une part importante de leur chiffre d’affaires au moment de Noël et en vue du prochain Conseil de défense, le secteur cosmétique est prêt à prendre des mesures d’envergure inédite pour permettre d’accueillir les clients en toute sécurité. Il propose notamment de réduire encore la jauge d’accueil et de renforcer les protocoles sanitaires en place, pour assurer la protection des clients qui souhaiteraient venir faire leurs achats en boutique ou pouvoir bénéficier d’un soin. La réouverture des points de vente et d’accueil dès jeudi 12 novembre est la seule chance de sauver les ventes de Noël du secteur, cruciales pour les entreprises et les commerces concernés.

MAINTIEN DES RAYONS HYGIÈNE-BEAUTÉ EN SUPERMARCHÉS : LA FEBEA S’EN RÉJOUIT MAIS ATTEND QUE LE GOUVERNEMENT AILLE JUSQU’AU BOUT EN ROUVRANT LES COMMERCES DE PROXIMITÉ

Retour


A la suite des dernières précisions apportées mardi 3 novembre, la FEBEA se réjouit que le gouvernement fasse preuve de bon sens en permettant aux Français de continuer à s’acheter tous leurs produits cosmétiques en grandes et moyennes surfaces. 

LES ORGANISATIONS REPRÉSENTANT LES FABRICANTS ET LES DISTRIBUTEURS DE PRODUITS COSMÉTIQUES DEMANDENT LA RÉOUVERTURE LA PLUS RAPIDE POSSIBLE DE TOUS LES COMMERCES ET INSTITUTS DE COSMÉTIQUES, DE SOINS ET D’ESTHÉTIQUE

Retour


A la suite des déclarations du Premier Ministre, les représentants des fabricants de produits cosmétiques et des professions de soins de coiffure et d’esthétique, essentiels pour l’hygiène et   le bien-être des Français, s’unissent pour demander la réouverture rapide des magasins, salons    et instituts de proximité, seule et unique solution pour mettre fin à des distorsions de concurrence incompréhensibles et inacceptables.

HYGIENE-BEAUTE-ESTHETIQUE : LA FEBEA DEMANDE QUE LES COMMERCES DE PROXIMITE RESTENT OUVERTS

Retour


À la suite des déclarations du Président de la République, la FEBEA regrette que les points de vente comme les parfumeries, les parapharmacies, les salons de coiffure et instituts de beauté n’aient pas été désignés parmi les commerces pouvant rester ouverts. La Fédération a fait savoir au gouvernement son souhait que ces commerces puissent maintenir leur activité dès à présent et tout au long du confinement.

ÉTUDE ASTERÈS QUEL IMPACT DE LA CRISE SANITAIRE SUR LE SECTEUR DE LA COSMÉTIQUE, QUELLES PISTES POUR L’AVENIR ?

Retour


Au premier semestre 2020, la crise du Covid-19 a fortement impacté les fabricants de produits cosmétiques, notamment les PME. Mais sur l’ensemble de l’année, la cosmétique devrait moins souffrir que le reste de l’économie, du fait de la solidité de ses fondamentaux. Pour autant, le secteur, qui se prépare à une forte mobilisation en faveur de l’emploi des jeunes, exprime des besoins et émet des propositions dans le cadre du plan de relance.

EMBALLAGES : LE SECTEUR COSMÉTIQUE SE DOTE D’UN OUTIL EXCLUSIF POUR MESURER ET RÉDUIRE L‘IMPACT ENVIRONNEMENTAL DE SES PACKAGINGS

Retour


La Fédération des Entreprises de la Beauté (FEBEA) annonce le lancement effectué à l’initiative de SPICE (Sustainable Packaging Initiative for CosmEtics) d’un outil de mesure de l’impact environnemental des emballages : le SPICE Tool. SPICE est née d’une démarche internationale, initiée en 2018 par L’Oréal et Quantis, rejoints par une vingtaine d’entreprises cosmétiques et fournisseurs d’emballages, dont la FEBEA. L’ensemble des partenaires ont co-développé une méthodologie de mesure de l’empreinte environnementale des packaging cosmétiques. Aujourd’hui, cette méthodologie devient un outil ouvert à toutes les entreprises du secteur. Elles pourront ainsi mesurer et réduire l’empreinte environnementale de chaque emballage cosmétique, sur l’ensemble de son cycle de vie.

JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE – 19 ET 20 SEPTEMBRE 2020 LES ENTREPRISES COSMÉTIQUES SE MOBILISENT POUR PERMETTRE AUX LIEUX DE PATRIMOINE DE RECEVOIR LES VISITEURS EN TOUTE SÉCURITÉ

Retour


Chacun des milliers de sites qui accueilleront du public pendant les Journées européennes du patrimoine, les 19 et 20 septembre prochains, devra respecter des normes de sécurité sanitaire strictes. Ce qui n’est pas forcément simple pour tous les lieux, notamment les sites privés ou de taille modeste qui ouvrent rarement leurs portes au public. Pour les soutenir, la Fédération des Entreprises de la Beauté (FEBEA) a décidé de s’associer au ministère de la Culture en leur fournissant gratuitement plus de 5 000 litres de gel hydroalcoolique distribués partout en France.

LA FEBEA DÉNONCE LA MÉTHODOLOGIE APPROXIMATIVE DE L’ÉTUDE PUBLIÉE PAR 60 MILLIONS DE CONSOMMATEURS ET CONTESTE SES ACCUSATIONS

Retour


La Fédération des Entreprises de la Beauté (FEBEA), qui représente les entreprises cosmétiques, souhaite réagir à l’étude publiée par 60 millions de consommateurs qui dénonce la présence de composants dits « toxiques » dans certains produits cosmétiques.
Pour le président de la FEBEA Patrick O’Quin : « Le débat sur la composition des produits est toujours légitime, en cosmétique comme pour tous les autres produits de consommation. En revanche, inquiéter le consommateur avec des indicateurs fourre-tout, forcément anxiogènes, n’est pas la bonne méthode ».

Pages

Retour haut de page