CONTACTEZ-NOUS Suivez-nous 

C13-14 ISOPARAFFIN

Date de mise à jour : 16 février 2021


Isoalcanes en C13-14

Fonctions 1 :

Cet ingrédient a plusieurs fonctions, le plus souvent c’est :

  • un EMOLLIENT POUR LA PEAU, son rôle est d'assouplir et d'adoucir la peau en agissant comme un lubrifiant.
  • un SOLVANT, son rôle est de dissoudre ou diluer les ingrédients dans le produit cosmétique.

Origine(s) 2 :

synthétique

Pourquoi on en parle ?

Les huiles minérales sont accusées de former un film imperméable à la surface de la peau.
Des associations de consommateurs ont soulevé la présence potentielle de composés indésirables dans les huiles minérales.
Les huiles minérales, issues de la pétrochimie, seraient peu biodégradables.

Les données scientifiques

Les huiles minérales sont réputées en cosmétique comme occlusives. Cela ne signifie pas qu'elles étouffent la peau (qui ne respire pas), mais que le film qu'elles forment à sa surface limite la perte insensible en eau, ce qui les classe dans la catégorie des hydratants. Elles ne bouchent pas les pores et ne provoquent pas d'imperfections.

Le terme d'huiles minérales recouvre un large éventail d'ingrédients, dont les caractéristiques (structure, viscosité, etc.) varient, mais qui sont tous composés d'hydrocarbures dit saturés.
Les huiles minérales utilisées en cosmétique sont raffinées pour obtenir un grade de pureté de qualité pharmaceutique (1) (3). Les huiles minérales utilisées dans les produits pour les lèvres sont assez sûres pour être ingérées (2).
Les huiles minérales ne traversent pas la barrière cutanée, elles sont de plus inertes et parfaitement tolérées, ce qui en fait les alliées des peaux fragilisées.

L'essentiel à retenir

Les huiles minérales sont des ingrédients cosmétiques très bien connus et d'une grande sécurité d'emploi (1), tant sur la peau que sur les lèvres. Les critères de pureté exigés en cosmétique limitent la présence de composants indésirables au minimum, sans risque pour la santé (3 et 2).
Leur absence de passage de la barrière cutanée et leur caractère occlusif sont des atouts dans la gestion des peaux les plus fragiles.
Elles sont même utilisées dans le domaine médical dans la gestion des peaux lésées (brûlures, plaies).


Sources :

(1) Bundesinstitut für Risikobewertung (BFR) : Highly refined mineral oils in cosmetics: Health risks are not to be expected according to current knowledge, 2018 : https://mobil.bfr.bund.de/cm/349/highly-refined-mineral-oils-in-cosmetics-health-risks-are-not-to-be-expected-according-to-current-knowledge.pdf
(2) COSMETICS EUROPE : Mineral hydrocarbons in cosmetic lip care products, 2018 : https://www.cosmeticseurope.eu/download/N08vNnB0TUhMbWpwQmlqVk9UZzdwZz09
(3) Règlement cosmétique (CE) n°1223/2009 ; Annexe II
(4) European Chemicals Agency (ECHA) : dossier d’enregistrement du petrolatum et du petroleum : https://echa.europa.eu/fr/substance-information/-/substanceinfo/100.029.428

(1) Fonction(s) : un ingrédient cosmétique peut avoir plusieurs fonctions. La fonction d’un ingrédient est son rôle dans le produit cosmétique, par exemple : colorant, parfum, agent nettoyant, etc.

(2) Origine(s) : un ingrédient cosmétique peut avoir plusieurs origines. Les origines répertoriées par la base de données sont : animale, minérale, végétale, biotechnologique et synthétique.

Retour haut de page