ETHYLHEXYL METHOXYCINNAMATE

Date de mise à jour : 31 mars 2022


Fonctions 1 :

Cet ingrédient a plusieurs fonctions, le plus souvent c’est :

  • un ABSORBANT UV, son rôle est de protéger le produit cosmétique des effets des rayons ultraviolets.
  • un AGENT STABILISATEUR vis-à-vis de la lumière, son rôle est de protéger le produit des effets néfastes de la lumière..
  • un FILTRE UV, son rôle est de protéger la peau et / ou les cheveux contre certains rayons UV en les absorbant, en les réfléchissant ou en les diffusant..

Origine(s) 2 :

synthétique

Pourquoi on en parle ?

L’éthylhexyl méthoxycinnamate est suspecté d’être un perturbateur endocrinien, de participer au blanchiment des coraux, de polluer les eaux et les organismes aquatiques.

Les données scientifiques

Les études in vitro et in vivo ne montrent pas de potentiel perturbateur endocrinien. Seules deux études, largement contredites par la communauté scientifique depuis, et faites à très fortes doses très éloignées de celles retrouvées dans les produits cosmétiques, semblent montrer une très faible activité sur les œstrogènes et les androgènes (1). L’éthylhexyl méthoxycinnamate a été évalué par des comités d’experts européen et nationaux (France, Danemark). En raison de sa très faible absorption cutanée et des marges de sécurité calculées, son utilisation est sûre dans les produits cosmétiques (1 et 2). Rappelons, par ailleurs, que le soja a également ce type d’effet et n’est pas pour autant interdit à la consommation.
Les experts européens ont décidé de ré-examiner l’éventuelle activité endocrinienne de 28 substances suspectées d’être des perturbateurs endocriniens. L’éthylhexyl méthoxycinnamate fait partie de ce travail de ré-évaluation.
L'interdiction par l'Etat d'Hawaï des produits solaires contenant de l’éthylhexyl méthoxycinnamate a mis en avant un possible impact de certains filtres solaires, incluant l’éthylhexyl méthoxycinnamate, sur la santé des coraux en zone tropicale. Ils sont accusés de participer à leur blanchiment et à la destruction des récifs coralliens.
Cependant les études suggèrent que l’ethylhexyl méthoxycinnamate est facilement biodégradable et ne serait pas persistant dans l’environnement aquatique.

L'essentiel à retenir

L'usage des produits cosmétiques contenant de l’éthylhexyl méthoxycinnamate est considéré par les experts comme sûr pour la santé.
Face au danger représenté par l'exposition au soleil (photovieillissement, cancers cutanés), l'utilisation de produits de protection solaire et/ou de vêtements anti-UV reste indispensable. Toutes les études récentes confirment que les deux principaux facteurs de blanchiment des coraux sont le réchauffement et l’acidification des océans suite au changement climatique d’une part, et les rejets des stations d’épuration déficientes d’autre part.
Sources :
(1) SCCNFP - 2001 Opinion on the Evaluation of Potentially Estrogenic effects of UV-filters
https://ec.europa.eu/health/scientific_committees/consumer_safety/opinions/sccnfp_opinions_97_04/sccp_out145_en.htm
(2) Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM / ex-AFSSAPS) : Evaluation du risque lié à l’utilisation de l’octyl methoxycinnamate dans les produits cosmétiques, Saisine 2009BCT0056, avril 2012
https://archiveansm.integra.fr/var/ansm_site/storage/original/application/35a1721e1f93ff65d925822a9582a3d2.pdf
(3) Règlement cosmétique CE n°1223/2009 ; Annexe VI

(1) Fonction(s) : un ingrédient cosmétique peut avoir plusieurs fonctions. La fonction d’un ingrédient est son rôle dans le produit cosmétique, par exemple : colorant, parfum, agent nettoyant, etc.

(2) Origine(s) : un ingrédient cosmétique peut avoir plusieurs origines. Les origines répertoriées par la base de données sont : animale, minérale, végétale, biotechnologique et synthétique.

Retour haut de page