CONTACTEZ-NOUS Suivez-nous 

RESORCINOL

Date de mise à jour : 17 février 2021


Résorcinol (CI 76505).

Fonctions 1 :

Cet ingrédient a plusieurs fonctions, le plus souvent c’est :

  • un AGENT PARFUMANT, son rôle est de donner un parfum au produit et/ou d'apporter une odeur ou un goût, en créant une odeur agréable et / ou en masquant une mauvaise odeur..
  • un ANTIOXYDANT, son rôle est de limiter les réactions d'oxydation (dans la formule ou sur la peau).
  • un COLORANT CAPILLAIRE, son rôle est de colorer les cheveux. Les préparations de coloration capillaire peuvent être temporaires, semi-permanentes, permanentes, selon la durée pendant laquelle le colorant reste sur les cheveux..
  • un DÉNATURANT, son rôle est de rendre l'alcool impropre à la consommation.

Origine(s) 2 :

synthétique

Pourquoi on en parle ?

Le résorcinol est suspecté d’être un perturbateur endocrinien, et d’être irritant pour la peau, les yeux et les voies respiratoires.

Les données scientifiques

L’usage du résorcinol est restreint à certaines catégories de produits capillaires, en partie réservées aux professionnels. Les concentrations en résorcinol dans ces produits cosmétiques sont faibles. Cette exposition limitée permet d’avoir des marges de sécurité très supérieures à la marge de sécurité requise (400 fois supérieures) (1).
Des études in vitro (c’est-à-dire réalisées en milieu artificiel : en laboratoire, par exemple dans un tube à essai) ont mis en avant un effet sur la synthèse des hormones thyroïdiennes. Les résultats in vivo (c’est-à-dire des études réalisées sur des organismes vivants) sont contradictoires mais les études les plus récentes ne montrent pas d’effet sur les hormones thyroïdiennes (2). Les données in vivo ne confirment donc pas le caractère perturbateur endocrinien du résorcinol (3). La perturbation endocrinienne est un concept récent, ce qui explique que les données in vitro plus rapides et plus faciles à produire soient plus nombreuses que les données in vivo. De plus, il est fréquent que les données in vivo contredisent les données in vitro. Un bon exemple est le soja, qui contient des molécules qui imitent les œstrogènes mais qui ne provoque pas de maladie chez l’homme.
Les experts scientifiques européens ont une nouvelle fois évalué la sécurité d’emploi du résorcinol dans les cosmétiques en 2020 en réanalysant toutes les données, y compris sur la perturbation endocrinienne, et ont conclu qu’il est sans risque pour les consommateurs (3).

L'essentiel à retenir

Le résorcinol ne remplit pas les critères européen et internationaux (OMS) d’identification d’un perturbateur endocrinien.
Son utilisation est limitée à certains types de produits cosmétiques et à de faibles concentrations. Dans ces conditions, son utilisation dans les produits cosmétiques a été une nouvelle fois évaluée en 2020 et considérée comme sûre pour la santé humaine selon les experts européens et français.
Sources :
(1) Règlement cosmétique (CE) n°1223/2009 ; Annexe III
(2) Danish Centre on Endocrine Disrupters (CEHOS) : Evaluation of 22 SIN List 2.0 substances according to the Danish proposal on criteria for endocrine disruptors, mai 2012 : https://backend.orbit.dtu.dk/ws/portalfiles/portal/51554411/SINreportandAnnex.pdf
(3) Scientific Committee on Consumer Safety : SCCS/1619/20 : https://ec.europa.eu/health/sites/health/files/scientific_committees/consumer_safety/docs/sccs_o_241.pdf

(1) Fonction(s) : un ingrédient cosmétique peut avoir plusieurs fonctions. La fonction d’un ingrédient est son rôle dans le produit cosmétique, par exemple : colorant, parfum, agent nettoyant, etc.

(2) Origine(s) : un ingrédient cosmétique peut avoir plusieurs origines. Les origines répertoriées par la base de données sont : animale, minérale, végétale, biotechnologique et synthétique.

Retour haut de page