Vous êtes ici

Espace presse

LE SECTEUR COSMETIQUE S’ENGAGE AUX COTES DU GOUVERNEMENT POUR FAIRE CONNAITRE LES DISPOSITIFS D’ALERTE ET D’ACCOMPAGNEMENT A DESTINATION DES FEMMES VICTIMES DE VIOLENCES

Retour


À l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le 25 novembre, le secteur cosmétique renouvelle sa mobilisation. La Fédération des entreprises de la Beauté (FEBEA), la Fédération française de la parfumerie sélective (FFPS), la Confédération nationale de l’esthétique parfumerie (CNEP), l’Union nationale des entreprises de coiffure (UNEC) et le pôle de compétitivité Cosmetic Valley se mobilisent ensemble aux côtés du Gouvernement pour faire connaître les dispositifs d’alerte et d’accompagnement des victimes et témoins de violences.

LA FEBEA ET LE GOUVERNEMENT S’ASSOCIENT POUR SENSIBILISER AUX ÉCOGESTES ET RAPPELER LEURS BÉNÉFICES POUR L’ENVIRONNEMENT

Retour


AGIR POUR LA SOBRIÉTÉ ÉNERGÉTIQUE
Plus de 3 Français sur 10 considèrent encore les écogestes
dans la salle de bain comme une contrainte

 

Les économies d’énergie et les enjeux de la sobriété sont au coeur des actions du Gouvernement.

CRISE ÉNERGÉTIQUE : POUR ACCOMPAGNER LE SECTEUR COSMÉTIQUE DANS SA MOBILISATION POUR LA SOBRIÉTÉ ÉNERGÉTIQUE, LA FEBEA SIGNE LA CHARTE ECOWATT ET ALERTE LES POUVOIRS PUBLICS SUR LES CONSÉQUENCES ÉCONOMIQUES DE LA FLAMBÉE DES PRIX DE L’ÉNERGIE

Retour


Acteur majeur du Made in France et de la souveraineté industrielle, le secteur cosmétique s’est engagé depuis longtemps en faveur d’une réduction de son empreinte environnementale et de sa consommation énergétique. Pour accompagner l’ensemble du secteur à accélérer aujourd’hui dans cette voie, la FEBEA annonce de nouveaux engagements pour faire de la sobriété énergétique une priorité pour tous.

Parallèlement à ces efforts, la FEBEA alerte les pouvoirs publics sur les conséquences économiques pour les entreprises du secteur face à la hausse du coût de l’énergie. Elle appelle à une politique européenne forte et l’instauration d’un prix plafond.

COMMERCE EXTÉRIEUR : DEPUIS LE DÉBUT DE L’ANNÉE 2022 LA COSMÉTIQUE FRANÇAISE ENREGISTRE UNE AUGMENTATION DES EXPORTATIONS DE + 19%

Retour


Alors qu’Olivier Becht, ministre délégué au Commerce extérieur, vient d’annoncer une dégradation du solde commercial de la France au premier semestre 2022, le marché cosmétique enregistre pour sa part une augmentation de ses exportations. 

Sur la période des 5 premiers mois de l’année, les exportations de produits cosmétiques enregistrent ainsi une augmentation de + 19% par rapport à la même période en 2021. L’année 2022 devrait donc confirmer la forte dynamique exportatrice observée l’année dernière. Le secteur table sur un chiffre d’affaires de près de 20 milliards d’euros à l’export en 2022.

COUPS DE SOLEIL ET CANCERS DE LA PEAU LA FEBEA RAPPELLE L’IMPORTANCE DE PROTÉGER LES ENFANTS

Retour


En France, 100 000 nouveaux cas de cancers de la peau sont recensés chaque année dont plus de 11.000 nouveaux cas de mélanomes.
Principalement dus à une exposition excessive aux UV, 90% de ces cancers pourraient être évités, grâce à une protection adaptée, à une consommation raisonnée du soleil… et ce dès la petite enfance. Car en effet, l’exposition solaire cumulée et les coups de soleil pendant l’enfance sont les causes de la plupart des cancers de la peau.
Pendant la semaine de prévention et de sensibilisation au dépistage ciblé des cancers de la peau, du 12 au 17 juin, La FEBEA se mobilise aux côtés du syndicat national des dermatologuesvénéréologues (SNDV), pour rappeler l’importance de se protéger du soleil et d’utiliser une protection solaire dès le plus jeune âge.

BPIFRANCE ET LA FEBEA LANCENT L’ACCELERATEUR BEAUTE, AVEC LE SOUTIEN DES GRANDS DONNEURS D’ORDRE DU SECTEUR DE LA COSMETIQUE

Retour


Bpifrance et la FEBEA lancent l’Accélérateur Beauté, avec le soutien des grands donneurs d’ordre du secteur de la cosmétique

Paris, le 8 juin 2022 – Bpifrance s’associe à la FEBEA pour lancer la première promotion de l’Accélérateur Beauté, avec le soutien exceptionnel de CHANEL, Clarins, L’Oréal, LVMH, Pierre Fabre et la Cosmetic Valley. 12 entreprises de la cosmétique auront le privilège de bénéficier d’un accompagnement personnalisé de 18 mois, entourées des grands noms de la beauté.

LA FEBEA ÉLIT DE NOUVEAUX ADMINISTRATEURS

Retour


A l’issue de son assemblée générale annuelle, la Fédération des Entreprises de la Beauté (FEBEA) présente la composition de ses organes de gouvernance. Composée de six syndicats professionnels qui représentent chacun un circuit de distribution, la FEBEA compte plus de 300 adhérents de toutes tailles, dont 80% de PME et de TPE.

PEPPER : TROIS NOUVELLES METHODES D’ESSAI SUR LA PERTURBATION ENDOCRINIENNE

Retour


Trois nouvelles méthodes d’essai sur la perturbation endocrinienne au programme des lignes directrices de l’OCDE.
Le groupe de travail des coordinateurs nationaux sur les lignes directrices1 a inscrit au programme de l’OCDE le 28 avril dernier les trois méthodes d’essai pour l’identification de potentiels perturbateurs endocriniens (PEs) dont l’association Pepper a lancé la pré-validation grâce à ses membres fondateurs et bienfaiteurs.

LES ENTREPRISES COSMÉTIQUES FRANÇAISES SE MOBILISENT AUX CÔTÉS DE L’AGENCE DU DON EN NATURE : 800 000 PRODUITS D’HYGIÈNE ET DE SOIN DÉJÀ COLLECTÉS

Retour


La FEBEA a lancé un appel aux dons auprès de ses adhérents, afin de soutenir l’initiative menée par l’Agence du Don en Nature (ADN) pour les réfugiés ukrainiens. Cet appel a suscité une forte mobilisation, puisque les entreprises de la cosmétique ont promis de donner plus de 800 000 produits d’hygiène et de soins. L’ADN va maintenant collecter et distribuer ces produits aux associations partenaires de son réseau, afin d’organiser dignement l’accueil des réfugiés ukrainiens en France.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE : PRÉSIDENTIELLE 2022

Retour


Après la crise covid-19, le conflit russo-ukrainien met à nouveau en lumière la forte dépendance des chaînes de valeurs françaises et européennes au reste du monde et pousse chaque secteur à s’interroger notamment sur son niveau d’autonomie ou de dépendance pour ses approvisionnements. A l’heure où les questions de souveraineté économique, industrielle et d’indépendance stratégique s’imposent comme des impératifs unanimement partagés, les entreprises cosmétiques peuvent être un atout majeur pour la France.

 

Pages

Retour haut de page