CONTACTEZ-NOUS Suivez-nous 

Vous êtes ici

2021

LE SECTEUR COSMÉTIQUE PRÉSENTE SON PLASTIC ACT, UN PLAN D’ACTIONS POUR DES EMBALLAGES COSMÉTIQUES DURABLES, ET DÉVOILE SA RAISON D’ÊTRE

Retour


Le secteur cosmétique dévoile aujourd’hui sa raison d’être et présente son premier plan d’actions collectif pour réduire son empreinte plastique d’ici 2025 autour de 4 priorités : réduction, réemploi, recyclage des emballages plastiques, et réincorporation de plastique recyclé.
Il est le premier secteur à engager un tel mouvement stratégique, qui réunit l’ensemble des entreprises et va au-delà des dispositions prévues par la loi AGEC.

LA FILIERE DE LA COSMÉTIQUE S’ENGAGE POUR L’EMPLOI DES JEUNES

Retour


Dans le cadre du plan « 1 jeune, 1 solution », le pôle de compétitivité Cosmetic Valley, la FEBEA (Fédération des Entreprises de la Beauté), la CNEP (Confédération Nationale de l’Esthétique et Parfumerie), l’UPB (Union des Professionnels de la Beauté et du Bien-être) et la FFPS (Fédération Française de Parfumerie Sélective) signent ce jour une convention de partenariat avec Thibaut Guilluy, Haut-commissaire à l’Emploi et à l’Engagement des entreprises. La filière s’engage à fournir une solution (stage, alternance, emploi) à 12 000 jeunes de plus d’ici 2023.

ACCELERATION DE LA TRANSITION ECOLOGIQUE DU SECTEUR COSMETIQUE LA FEBEA PUBLIE UN GUIDE DES BONNES PRATIQUES POUR PRESERVER LA BIODIVERSITE

Retour


Le secteur de la cosmétique a, depuis plusieurs années, entrepris une profonde transformation : mise en place de filières d’approvisionnement durables, mesure de leur empreinte sur la biodiversité, réduction de leur impact environnemental… pour aider l’ensemble du secteur à aller plus vite et plus loin, la FEBEA publie un guide des bonnes pratiques du secteur. Il permettra à toutes les entreprises cosmétiques, quelle que soit leur taille, de s’inspirer ces expériences et de les déployer à leur échelle.

40% DES FRANÇAIS N’UTILISENT PAS ASSEZ OU PAS DU TOUT DE PROTECTION SOLAIRE LORSQU’ILS SONT EXPOSÉS PLUSIEURS HEURES AU SOLEIL

Retour


Comment et à quelle fréquence les Français utilisent-ils les produits de protection solaire, quelle est leur perception de cette catégorie de produits ? 

TESTS DE COSMÉTIQUES SUR LES ANIMAUX : MALGRÉ LEUR INTERDICTION DEPUIS 2004, 3 FRANÇAIS SUR 4 CONTINUENT DE PENSER QU’ILS SONT TOUJOURS PRATIQUÉS EN FRANCE

Retour


Un sondage OpinionWay* pour la FEBEA révèle que 73% des Français pensent que l’on teste toujours certains produits cosmétiques sur les animaux en France. 11% pensent même que ce sont tous les produits cosmétiques qui le sont. Ces taux sont plus marqués encore chez les jeunes dont 82% des 25-34 ans se disent convaincus que ces tests sont toujours en vigueur.

EMMANUEL GUICHARD EST NOMMÉ DÉLÉGUÉ GÉNÉRAL DE LA FÉDÉRATION DES ENTREPRISES DE LA BEAUTÉ

Retour


La FEBEA (Fédération des Entreprises de la Beauté) a un nouveau Délégué général : Emmanuel Guichard. Il prend le relai de Patrick O’Quin qui a décidé de faire valoir ses droits à la retraite. Fin connaisseur des associations professionnelles, Emmanuel Guichard (44 ans) a développé une expérience forte des produits de consommation, une expertise de premier plan en économie circulaire, ainsi qu’une importante dimension européenne.

AGNES PANNIER-RUNACHER A REUNI CE JOUR DES REPRESENTANTS DE LA FILIERE « COSMETIQUE »

Retour


En se réunissant en « États Généraux » en octobre dernier, et en soumettant aux pouvoirs publics « 30 mesures pour une relance durable et gagnante », les acteurs de la parfumerie-cosmétique française, rassemblés derrière le Pôle de Compétitivité « Cosmetic Valley » et leur fédération professionnelle, la FEBEA, ont souhaité que leur filière, compte tenu de son importance dans l’économie nationale et de sa place de leader mondial, soit plus visible, mieux entendue et davantage considérée.

LA FEBEA RÉAFFIRME QUE LES PRODUITS DE PROTECTION SOLAIRE SONT SÛRS POUR LA SANTÉ

Retour


A la suite de l’étude menée par le CNRS et Sorbonne Université, publiée lundi 8 mars dans la revue médicale américaine Chemical Research in Toxicology, la Fédération des Entreprises de la Beauté (FEBEA) rappelle que les produits cosmétiques, dont font partie les produits de protection solaire, sont soumis à une réglementation extrêmement stricte, dont l’application est étroitement contrôlée par les autorités sanitaires européennes comme françaises. Tous les produits et les ingrédients cosmétiques mis sur le marché sont donc sûrs pour la santé.

EXPORTATIONS DU SECTEUR COSMETIQUE EN 2020 LE SECTEUR COSMÉTIQUE, SYMBOLE DU MADE IN FRANCE, FAIT GLOBALEMENT PREUVE D’UNE BONNE CAPACITÉ DE RÉSISTANCE FACE À LA CRISE

Retour


Le secteur cosmétique français a connu, à l’international, une année 2020 contrastée. Au final, elle reste la deuxième contributrice au solde positif du commerce extérieur, derrière l’aéronautique. En pleine crise sanitaire et économique, la cosmétique française a exporté plus de 15,7 Mds € de produits, une baisse de 11,8% par rapport à 2019 qui reste plus modérée que d’autres secteurs. Cependant, les exportations ont fortement progressé vers la Chine, qui devient le premier marché pour les produits cosmétiques français, devant l’Allemagne et les Etats-Unis. Les ventes de savons ont également connu une forte croissance. La FEBEA, qui a soutenu les entreprises cosmétiques tout au long de l’année, reste mobilisée aux côtés de ses adhérents.

EN 2021, LA CHINE VA FRANCHIR UNE ETAPE DECISIVE DANS L’ARRET DES TESTS SUR ANIMAUX EXIGES PAR SES AUTORITES SUR LES PRODUITS COSMETIQUES IMPORTES

Retour


Les entreprises cosmétiques ont collaboré étroitement avec les autorités sanitaires françaises pour que ces dernières soient en mesure de délivrer au plus tôt le certificat exigé par les autorités chinoises.

Pages

Retour haut de page