CONTACTEZ-NOUS Suivez-nous 

Vous êtes ici

LA FILIERE DE LA COSMÉTIQUE S’ENGAGE POUR L’EMPLOI DES JEUNES

Retour


 

 

Dans le cadre du plan « 1 jeune, 1 solution », le pôle de compétitivité Cosmetic Valley, la FEBEA (Fédération des Entreprises de la Beauté), la CNEP (Confédération Nationale de l’Esthétique et
Parfumerie), l’UPB (Union des Professionnels de la Beauté et du Bien-être) et la FFPS (Fédération Française de Parfumerie Sélective) signent ce jour une convention de partenariat avec Thibaut
Guilluy, Haut-commissaire à l’Emploi et à l’Engagement des entreprises. La filière s’engage à fournir une solution (stage, alternance, emploi) à 12 000 jeunes de plus d’ici 2023.

 

La filière de la parfumerie et de la cosmétique rassemble plusieurs milliers d’entreprises et représente plus de 300 000 emplois. Elle accueille et forme chaque année aux métiers de la recherche, de la production, de la formation et de la distribution l’équivalent de 10% de ses effectifs, soit 29.000 étudiants ou apprentis, en alternance ou en formation continue.
Aujourd’hui, en lien avec le Haut-commissariat à l’emploi et à l’engagement des entreprises, elle se mobilise autour du plan « 1 jeune, 1 solution » et s’engage à fournir une solution (stage, alternance, emploi) à 12 000 jeunes de plus d’ici 2023.
Pour atteindre ces objectifs, le secteur de la beauté se mobilise sur deux axes d’actions :

  • Informer les entreprises de la filière en organisant des relais réguliers auprès des professionnels sur les dispositifs d’aides existants relatifs à l’emploi des jeunes.
  • Promouvoir les métiers de la filière afin de renforcer l’attractivité de cette dernière auprès des jeunes, de favoriser leur formation et leur orientation en adéquation avec les métiers émergents et les métiers en tension, créant ainsi de nouveaux débouchés en termes d’emploi.
    • Les acteurs de la filière vont par exemple lancer le « Cosmetic Expérience Tour », des ateliers itinérants présentant les métiers de l’industrie de la parfumerie et des cosmétiques aux jeunes en recherche d’emploi et aux étudiants.
    • La branche « Soins de Beauté et de Bien-être a mis en place par exemple avec OPCO EP une plateforme « Bouge ton avenir » afin de promouvoir quatre métiers en tension pour l’institut et le SPA.

Déjà très impliqués dans le recrutement d’apprentis, les acteurs de la filière accordent une place importante à la formation des personnes responsables de l’accueil des jeunes en entreprises. Une bonne connaissance des cursus de formations supérieures et des objectifs en matière d’acquisition de compétences étant un levier essentiel pour favoriser l’employabilité des jeunes.
« Au lancement du plan « 1 jeune, 1 solution », nous avions fait le pari de la mobilisation de l’ensemble des filières comme condition de réussite. Je suis heureux de constater qu’elles ont à coeur de s’engager pour l’emploi des jeunes et qu’elles misent sur notre jeunesse pour la relance économique de notre pays. En s’engageant à fournir une solution d’emploi, de stage ou d’alternance à 12 000 jeunes supplémentaires d’ici 2023, la filière de la cosmétique prend toute sa part dans cette mobilisation nationale pour la jeunesse », déclare Thibaut Guilluy, Haut-commissaire à l’Emploi et à l’Engagement des entreprises.

type de ressources 
cat espace presse 
Retour haut de page