CONTACTEZ-NOUS Suivez-nous 

Vous êtes ici

LE SECTEUR COSMÉTIQUE SE MOBILISE AUX CÔTÉS DU GOUVERNEMENT POUR FAIRE CONNAÎTRE LES DISPOSITIFS D’AIDE AUX FEMMES VICTIMES DE VIOLENCES

À l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le 25 novembre 2021, la Fédération des entreprises de la Beauté (FEBEA), la Fédération française de la parfumerie sélective (FFPS), la Confédération nationale de l’esthétique-parfumerie (CNEP) et l’Union nationale des entreprises de coiffure (UNEC) se mobilisent ensemble aux côtés du ministère chargé de l’Égalité entre les Femmes et les Hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances pour faire connaître aux victimes et témoins de violences faites aux femmes les outils d’aide et d’urgence.

Les marques cosmétiques, tout comme les professionnels qui travaillent au quotidien en instituts de beauté, en parfumerie ou en salons de coiffure, entretiennent un lien privilégié avec les femmes. Celles-ci sont souvent leurs premières clientes mais aussi, malheureusement, les premières victimes de violences. Comme de nombreux professionnels peuvent en témoigner, l’exercice de ces métiers en contact avec le corps des femmes est parfois l’occasion d’y observer des traces de violences.

Cet engagement de la part des entreprises du secteur cosmétique se tourne également vers leurs collaboratrices : les métiers de la filière étant en majorité exercés par des femmes, elles peuvent, elles aussi, être victimes de violences. Pour toutes ces raisons, l’ensemble du secteur cosmétique a décidé de se réunir pour soutenir l’action du Gouvernement dans la lutte contre les violences en relayant, au plus près des femmes, les messages de prévention et d’alerte.

Grâce à cette mobilisation exceptionnelle, des dizaines de milliers d’instituts de beauté, parfumeries, salons de coiffure répartis dans toute la France, aux côtés de très nombreuses marques cosmétiques, vont pouvoir informer leurs clientes des outils mis à la disposition des victimes et témoins de violences :

  • Le 3919, numéro national d’écoute anonyme et gratuit, disponible 24h/24 7j/7 : ce numéro vous permet de joindre des écoutantes spécialisées, qui pourront vous informer, vous conseiller et, si nécessaire, vous
  • orienter vers des dispositifs locaux d’accompagnement et de prise en charge.
  • La plateforme de signalement en ligne arretonslesviolences.gouv.fr sur laquelle vous pouvez trouver tous les outils et informations sur le sujet des violences sexistes et sexuelles, mais aussi échanger, de façon
  • anonyme et gratuite, avec des professionnels des forces de l’ordre ;
  • Le 17, numéro d’urgence Police Secours ; vous pouvez aussi joindre par SMS le 114. 

Pour Élisabeth Moreno, ministre déléguée auprès du Premier ministre chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances, « Depuis 2017, en synergie avec les
associations et les collectivités locales, le Gouvernement et l’ensemble des services de l’État sont pleinement mobilisés dans la lutte contre les violences faites aux femmes. En cette journée du 25 novembre, je me réjouis que le secteur cosmétique se joigne à nos côtés pour sensibiliser et lutter de manière concrète contre toutes les formes de violences dont les femmes peuvent être victimes. La lutte contre ce fléau nous concerne tous et nécessite la mobilisation de toute notre société. »

À PROPOS DE LA FEBEA
La FEBEA – Fédération des Entreprises de la Beauté, est l’unique Syndicat professionnel des entreprises de beauté et de bien-être (parfumerie, cosmétiques, produits d’hygiène, de toilette, produits capillaires). Elle
rassemble plus de 350 entreprises, dont 82% de TPE et PME. 

À PROPOS DE LA CNEP
La CNEP- Confédération Nationale de l’Esthétique Parfumerie regroupe 4 syndicats représentatifs de la branche « Soins de Beauté et de bien-être » : les Fabricants de produits cosmétiques professionnels pour l’institut et le SPA, les Fabricants de dispositifs pour l’équipement de la cabine , Les Ecoles et Centres de formation , et l’UPB qui regroupe 45 000 entreprises et 57 000 salariés, instituts, SPA , centres d’embellissement des ongles et du regard, dont 30% d’entreprises chainistes et franchisées.

A PROPOS DE L’UNION NATIONALE DES ENTREPRISES DE COIFFURE
Première organisation professionnelle du secteur de la coiffure, l’UNEC jouit d’une présence nationale à travers 13 unions régionales, 96 syndicats départementaux, 185 salariés et 3000 élus bénévoles. Acteur majeur
du dialogue social, engagé pour défendre les intérêts socio-économiques de la profession, l’UNEC travaille à une vision du métier résolument tournée vers l’avenir autour des enjeux liés à la formation, la RSE ou encore
le digital. L’UNEC est aussi l’interlocuteur privilégié des tous les chefs d’entreprise (avec ou sans salariés) avec pour mission de les accompagner dans la transformation du métier. Enfin l’UNEC endosse le rôle de
représentant de la profession auprès des institutions en les sensibilisant pour valoriser et créer les conditions de son développement.
Plus d’informations sur : www.unec.fr

À PROPOS DE LA FFPS
La FFPS, Fédération de la parfumerie sélective est le premier employeur du secteur avec 68% des effectifs (17 770 salariés sur 25 000) que compte le commerce de détail en parfumerie. 2 560 points de vente en France dans 4 circuits de distribution (chaines, grands magasins, franchisés et indépendants).

 

En partenariat avec 

Retour haut de page