CONTACTEZ-NOUSSuivez-nous 

Vous êtes ici

Choisir et réussir sa coloration

Les raisons qui nous poussent à colorer nos cheveux sont multiples : cacher nos cheveux blancs, faire évoluer notre nuance naturelle (en totalité ou partiellement, de façon durable ou éphémère), raviver notre couleur ou encore ajouter des reflets…
Aujourd'hui, plus d'une femme sur deux et plus d’un homme sur dix colorent leurs cheveux. Les progrès techniques et l’évolution des compositions des produits permettent désormais de changer de couleur et de varier les styles.

 

D’où vient notre couleur naturelle ?

La couleur naturelle des cheveux est due à la présence de mélanine (pigment coloré) et varie selon leur abondance, leur nature, leur taille et leur répartition. Deux types de mélanine existent : l’eumélanine (sous la forme d’un petit grain de riz dont la couleur va du brun-rouge au noir foncé) et la phaeomélanine (sous la forme d’une tache diffuse dont la couleur va du jaune au rouge). Le dosage de ces deux mélanines détermine la couleur du cheveu. A titre d'exemple, un cheveu de type asiatique ne contient quasiment que de l’eumélanine et un cheveu roux irlandais est très riche en phaeomélanine.

 

Quelle coloration choisir ?

Les différents types de coloration dépendent toujours de la nuance naturelle de vos cheveux, et les résultats obtenus varieront selon la couleur, la couverture des cheveux blancs ou la durée d’application. Trois types de coloration existent. 

La coloration permanente ‘’classique’’ permet de colorer plus clair, dans le même ton, ou en plus foncé et d’apporter des reflets. C’est la seule coloration qui modifie durablement la couleur naturelle et peut couvrir 100% des cheveux blancs. Cette coloration implique une oxydation de la mélanine. Plus la nuance choisie est éloignée de la couleur naturelle, plus le cheveu doit être décoloré, donc d’abord dépigmenté avant d’être repigmenté avec la couleur voulue. Cette coloration est la plus contraignante en raison de l’effet "racines" qui se manifeste dès la repousse des cheveux, soit entre 3 et 6 semaines. Elle doit faire l’objet d’un entretien régulier et ne s’élimine pas par shampooing. 

La coloration permanente ‘ton sur ton’ colore dans la nuance d’origine ou la fonce un peu et apporte des reflets.

La coloration temporaire ou semi-permanente modifie provisoirement la couleur des cheveux afin d’apporter des reflets ou de raviver la nuance naturelle du cheveu et s’estompe progressivement au fil des shampooings. Utilisée pour colorer dans le ton naturel ou en un peu plus foncé, elle sert aussi pour masquer les premiers cheveux blancs.

La coloration fugace permet d’obtenir une légère modification de la couleur naturelle et d’y apporter des reflets. Cette modification s’efface au premier shampooing.

A ces trois types de coloration s’ajoute la possibilité de donner du relief à sa couleur de base en colorant ses cheveux mèche par mèche avec 2 ou 3 nuances de ton sur ton différentes. On peut aussi choisir une coloration naturelle, avec des pigments végétaux qui enrobent le cheveu sans le modifier.

 

Comment faire sa couleur soi-même ?

Il est bien entendu tout à fait possible de faire soi même sa coloration, à condition toutefois de respecter quelques règles essentielles. Il est d’abord indispensable de choisir la bonne nuance de coloration. Celle-ci dépend de votre base naturelle (blonde, châtain clair, châtain foncé ou noir), de votre teint et de la couleur de vos yeux. Avant de vous décider, vous pouvez suivre les conseils des fabricants dans le choix de la nuance. Lors de l’utilisation de produits de coloration capillaire, respectez scrupuleusement le mode d’emploi du produit utilisé : toutes les précautions à prendre figurent de façon visible et compréhensible sur tous les emballages et sur les notices d’utilisation. Il est conseillé de faire systématiquement un test d'alerte d'allergie 48 heures avant la coloration afin de déceler une éventuelle sensibilité personnelle à l’un des colorants du produit. N’oubliez pas de mettre les gants fournis avec le produit, respectez le temps de pause (en vous aidant si besoin d’un minuteur ou d’un chronomètre) et n’utilisez le produits que pour vos cheveux. 

 

 

Retour haut de page