CONTACTEZ-NOUS Suivez-nous 

Vous êtes ici

Espace presse

23/06/2021

Le secteur cosmétique dévoile aujourd’hui sa raison d’être et présente son premier plan d’actions collectif pour réduire son empreinte plastique d’ici 2025 autour de 4 priorités : réduction, réemploi, recyclage des emballages plastiques, et réincorporation de plastique recyclé.

27/12/2019

Découvrez le dossier de presse de la FEBEA.

  • Une industrie symbole de la marque France - 3 questions à Patrick O'Quin Président de la FEBEA
  • Des produits de grande consommation aux produits de luxe
  • Les chiffres clés
  • Les missions de la FEBEA
  • Des actions structurantes face aux enjeux d'aujourd'hui
  • L'organisation de la FEBEA
18/10/2021

Dans le cadre du plan « 1 jeune, 1 solution », le pôle de compétitivité Cosmetic Valley, la FEBEA (Fédération des Entreprises de la Beauté), la CNEP (Confédération Nationale de l’Esthétique et Parfumerie), l’UPB (Union des Professionnels de la Beauté et du Bien-être) et la FFPS (Fédération Française de Parfumerie Sélective) signent ce jour une convention de partenariat avec Thibaut Guilluy, Haut-commissaire à l’Emploi et à l’Engagement des entreprises. La filière s’engage à fournir une solution (stage, alternance, emploi) à 12 000 jeunes de plus d’ici 2023.

07/09/2021

Le secteur de la cosmétique a, depuis plusieurs années, entrepris une profonde transformation : mise en place de filières d’approvisionnement durables, mesure de leur empreinte sur la biodiversité, réduction de leur impact environnemental… pour aider l’ensemble du secteur à aller plus vite et plus loin, la FEBEA publie un guide des bonnes pratiques du secteur. Il permettra à toutes les entreprises cosmétiques, quelle que soit leur taille, de s’inspirer ces expériences et de les déployer à leur échelle.

04/06/2021

Comment et à quelle fréquence les Français utilisent-ils les produits de protection solaire, quelle est leur perception de cette catégorie de produits ? 

26/04/2021

Un sondage OpinionWay* pour la FEBEA révèle que 73% des Français pensent que l’on teste toujours certains produits cosmétiques sur les animaux en France. 11% pensent même que ce sont tous les produits cosmétiques qui le sont. Ces taux sont plus marqués encore chez les jeunes dont 82% des 25-34 ans se disent convaincus que ces tests sont toujours en vigueur.

Pages

Retour haut de page