CONTACTEZ-NOUSSuivez-nous 

Vous êtes ici

NOUVELLES FORMULES POUR LA PARFUMERIE

Figure de proue du luxe à la française avec ses maisons prestigieuses, la parfumerie connaît de profonds changements depuis quelques années. La démocratisation de l’usage, la multiplication des points de ventes ou encore l’augmentation massive des exportations ne sont que quelques exemples d’une industrie en pleine mutation. Penchons-nous sur deux grandes tendances actuelles : la féminisation du métier de parfumeur et la nouvelle mode de personnalisation des parfums.

Femmes “nez” et féminisation de la profession

Depuis les débuts de la parfumerie moderne, des premières compositions odorantes aux eaux de Cologne prisées au 18ème siècle, le métier de parfumeur a toujours été un univers d’hommes[1] : les grands noms, Jean-Paul Guerlain, Francis Kurkdjian ou François Demachy, se conjuguent tous au masculin. Cela fait pourtant quelques années que plusieurs maisons, et non des moindres, se tournent vers des parfumeuses : Christine Nagel, nez d’Hermès, Mathilde Laurent chez Cartier, Anne Flipo, “master perfumer” chez IFF (International Flavors & Fragrances).

Qu’apportent les femmes dans cet environnement professionnel ? Y-a-t-il une conception féminine de la parfumerie que l’on pourrait opposer à la tradition masculine ? La réponse doit éviter les raccourcis hâtifs. Comme l’écrit Marion Louis dans Madame Le Figaro [2]:Toutes nos expertes interrogées sont formelles : la création n’est pas une question de sexe, encore moins de genre, mais de sensibilité, de personnalité, d’univers. De même, elles travaillent aussi bien les jus masculins que féminins.” 

L’individualisation de l'expérience olfactive

Autre nouveauté paradoxale pour la parfumerie : si d’un côté, le secteur a depuis longtemps élargi le marché, notamment dans l’entrée de gamme, de l’autre on observe un retour à l'exceptionnel via l’hyperpersonnalisation et la création sur mesure.

Qu’il s’agisse de parfums incarnant diverses personnalités, ou encore des offres proposant d’élaborer son parfume de façon collaborative lors d’un rendez-vous avec un nez, tous les efforts sont déployés pour élaborer des fragrances au plus proche des goûts et des préférences de chacun. Ce renouvellement de l’expérience olfactive se fait à l’écoute du client, de ses envies, pour une création sur-mesure. Le parfumeur devient alchimiste, concoctant et perfectionnant sa précieuse solution ; le parfum devient la signature d’une personnalité singulière.

 

Retour haut de page