CONTACTEZ-NOUSSuivez-nous 

Vous êtes ici

Espace presse

15/10/2019

En amont du salon du « Made in France » (8 au 11 novembre), la Fédération des Entreprises de la Beauté (FEBEA) dresse, avec le cabinet d’étude Astérès, l’état des lieux d’un secteur majeur du « Made in France », celui de la cosmétique.

14/10/2019

3 millions de Français se privent de produits d’hygiène. Derrière ce renoncement, les conséquences sociales s’enchaînent en cascade. Face à ce constat, les entreprises cosmétiques se mobilisent pour que les associations qui oeuvrent auprès des plus fragiles puissent disposer du maximum de produits. 

05/09/2019

La FEBEA accueille avec intérêt l’étude Esteban publiée par Santé Publique France qui permet de continuer à faire progresser la connaissance scientifique sur les perturbateurs endocriniens.

02/07/2019

Le 1er juillet 2019, la réglementation européenne évolue et certaines allégations dites « sans » - sans parabènes, sans phénoxyéthanol, sans phtalates…-, qui se sont multipliées sur les emballages et les publicités pour les produits cosmétiques, vont disparaître dès lors qu’elles n’apportent pas un bénéfice réel pour le consommateur.

Dans ce contexte, la FEBEA lance une campagne d’information nationale et met à disposition sur son site internet une base de données répertoriant plus de 25 000 ingrédients.

02/07/2019

A l’occasion de son assemblée générale, la FEBEA (Fédération des Entreprises de la beauté) a dévoilé une étude macro-économique réalisée par le cabinet d’études économiques et de conseil Asterès sur la filière cosmétique en France : poids des acteurs, implantation territoriale, investissements dans l’innovation, emplois créés. Alors que l’industrie française stagne et que la croissance demeure morose, l’étude présentée par Nicolas Bouzou démontre que le secteur cosmétique constitue bien une filière d’exception, l’une des rares où la France est leader mondial. Cette étude est complétée par une analyse du cabinet CH2 Conseil, soulignant la portée mondiale des atouts du secteur liés au patrimoine culturel et émotionnel français. Les deux études soulignent l’enjeu de résistance du secteur face à une nouvelle donne : des tendances de consommation émergentes (local, écologique, fait maison, digital) et des marques cosmétiques d’autres « cultures », comme celles venues d’Asie ou du Brésil.

26/02/2019

En 2018, l’excellence et l’innovation de la cosmétique française se traduisent par des exportations qui passent la barre des 14,5 milliards d’euros (+6,3% par rapport à 2017). Le secteur présente une balance commerciale positive de 11,2 milliards d’euros, qui augmente de près de 6,6% par rapport à 2017. Le secteur maintient sa place sur le podium des champions de l’exportation française après l’aéronautique et les vins et spiritueux.

Pages

Retour haut de page